Protester contre l’exploitation des animaux

Protester contre l’exploitation des animaux

Beaucoup de personnes n’apprécient pas le fait d’utiliser les fourrures d’animaux, à cause des manières comment elles sont procurer, ainsi que ces que les animaux représentent à leurs yeux.
Dans tous les cas, les animaux n’existent pas pour qu’on en fasse de leurs peaux des vêtements chics pour nous.
Si vous n’appréciez pas cela aussi, rejoignez les organisations qui luttent contre cela.

Protester contre la production, et la vente des fourrures animales :

La production de fourrures d’animales comme articles de mode relève d’un acte de sauvagerie sur les animaux.
Beaucoup d’enquêtes et d’études ont été menées et qui ont montrées que les méthodes utilisées pour tuer ces animaux sont très inconvenables. Ne citons l’exemple que pour tuer les renards, les traitants leurs font subir de l’électrocution anale. Des actions qui ne sont pas dignes des humains.
Le marché pris par la vente des fourrures d’animaux ne doit pas accroître afin de réduire l’exploitation des animaux à fourrures. Plus le nombre de personnes qui achète ces genres d’accessoires augmentent, plus il y aura des animaux tués.

Changer de façon de voir :

Le fait de vêtir de peau d’animal n’est pas indispensable.
Les accessoires de modes déjà existants sont largement suffisants pour avoir un look d’enfer. Ce n’est pas la peine d’abattre des animaux innocents.
Même avec un beau manteau en cuir, un homme peut être classe et se sentir chaud en même temps.
Ce n’est pas la peine de tuer un renard et retirer sa peau ainsi le mettre après pour passer inaperçu durant une soirée.
Pour avoir des gants chauds et tendances à la fois, personnes n’a besoin de tuer un pauvre lapin pour cela. Beaucoup de matériaux sont possibles d’apporter de l’esthétique et de chaleur autant que la peau d’un lapin.