L’obtention des fourrures : des actions immorales

L’obtention des fourrures : des actions immorales

Il est important de se manifester contre l’utilisation de la fourrure d’animaux à cause du fait que les industries qui s’occupent de la production de tout cela ne cessent de se développer. Et tant que cela se passera comme cela, plus d’animaux vont mourir, et plus de bonnes choses seront menacées.
Rien ne sert plus de rester les bras croisés. Une petite explication sur l’exploitation de ces animaux à fourrure va peut être vous ouvrir aussi les yeux.

Moyens de se procurer de ces animaux :

Des industries élèvent directement des animaux à fourrure pour avoir un système de production optimal. Ces animaux regroupent des animaux domestiques ainsi que d’animaux sauvages, qui sont retenus en captivité. Leurs conditions de vie sont misérables dans leurs cages
Les autres boîtes qui n’élèvent pas d’animaux à fourrure, obtiennent des animaux à fourrure en les piégeant dans la nature. Une réalité vraiment cruelle et qui est très triste aussi en même temps.

Les techniques d’abattage :

La souffrance de ces animaux ne s’arrête pas dans leurs conditions de vie mais jusqu’à leurs mises à mort et abattage. Pour que sa fourrure ne soit pas abîmée, l’animal doit être porté à mort.
S’il devait mourir d’un mort naturel, la décomposition dégraderait sa peau donc sa fourrure, les industries sont obligées de les tuer alors.
Le pire de tout aussi ce sont les techniques utilisés pour les tuer : souvent les traitants se servent d’électrocution pour abattre ces animaux.
Les visons sont par exemple tués en utilisant du monoxyde de Carbone, ou bien par l’intermédiaire d’une pince électrique qu’on place dans sa région anale ou bien dans la bouche de l’animal et on le décharge d’un courant élevé après. Tous les autres animaux connaissent le même sort : dispensés de liberté et à la fin mort atroce.