Le marché de la fourrure un calvaire pour les lapins

Le marché de la fourrure un calvaire pour les lapins

La vision des gens du lapin

Les lapins reflètent les bons aspects de l’enfance. En effet, ces animaux évoquent pour la plupart des gens une vision d’animaux gentils, dociles et que les enfants adorent. Le lapin avec son physique attractif et ses grandes oreilles a beaucoup inspiré les desseins animés pour les enfants. Ce côté humain du lapin ce perd dans les usines à fourrure, certaine usine ne les considèrent même plus comme des animaux, mais seulement comme un produit.

Les lapins les plus grandes victimes de la fourrure

Plusieurs personnes ne peuvent même pas imaginer ce que ces animaux endurent dans ces fermes à fourrure. Les lapins sont les plus grandes victimes de l’industrie de la fourrure, car avec la demande mondiale, 70 millions de lapin sont massacrés rien qu’en France.
Il faut rappeler que la fourrure de lapin est utilisée comme future accessoires de mode ou garnitures de vestes dont 30 à 40 lapins pour une seule pièce de fourrure. Derrière ce simple accessoires ou garniture ce cache une très grande souffrance.

Tout d’abord, arraché à son habitat naturel il présente une grande inadaptation à la captivité. Mais encore, entasser dans des cages grillagées, ils ne peuvent plus assouvir leurs besoins biologiques.

Le mode de prélèvement de la fourrure sur les lapins

Le mode de prélèvement des fourrures sur les lapins sont très inhumaines. Les lapins sont étourdis avec un outil électrique pour les rendre inconscient, puis sont pendues avec les pattes suspendues dans les airs sur une chaine métallique afin d’être égorgées vivant.

Cet étourdissement n’a pas toujours les effets escomptés dans le travail à la chaîne, car plusieurs lapins peuvent ressentir ce qui leurs arrivent. Lors du prélèvement de la fourrure ils ressentent toujours la douleur.