Des mensonges sur les élevages des animaux à fourrure :

Des mensonges sur les élevages des animaux à fourrure :

Les producteurs de fourrure à base d’animaux ne suivent aucune norme dans leurs exploitations. Les animaux qu’ils élèvent sans dans des conditions misérables d’existence.

L’enfer des animaux à fourrure :

Les animaux à fourrure sont traqués par beaucoup d’industries parce que le fait de les exploiter et de produire des accessoires de mode à partir de leurs peaux semble être une bonne affaire. La course est alors lancée sur l’élevage et la capture des animaux qui ont de la fourrure, qu’ils sont domestiques ou sauvages. Des espaces étroites, des cages et des chaînes, des impropriétés, des nourritures qui ne correspondent pas à leurs besoins tels sont ceux qui gouvernent le quotidien des animaux à fourrures dans les élevages.

Privés de liberté ainsi que de leurs habitats naturels, les éleveurs osent dire qu’ils sont bien là où ils les mettent ces animaux. Un pur mensonge que les producteurs essayent de cacher mais ils n’y arrivent pas.Des façons de mourir qui sont inhumaines, horribles, atroces, diaboliques, … ce sont ce qu’ils attendent au bout de quelques temps que ces animaux passent dans leurs prisons.

Pas de contraintes exigées sur leurs élevages :

Nombreuses sont les industries producteurs de fourrures d’animaux qui osent dire qu’elles traitent bien les animaux suivant les normes dans leurs bases or ce n’est pas du tout le cas. Le fait que ces producteurs exercent leurs activités dans de telles conditions leurs autorisent à tuer plus d’animaux. Sans oublier les pots de vins qu’ils font aux autorités, afin de mieux gérer leur business. Une situation bien triste et alarmante qu’il faut renverser.Il est possible de neutraliser ces producteurs en boycottant l’achat de leurs produits, et de montrer au monde les atrocités que ces animaux vivent dans leurs prisons.